Accueil 2017-06-10T23:41:45+00:00
 

UN MESSAGE DU CHEF DE LA DIRECTION

C’est un réel bonheur pour moi, en tant que chef de la direction de la SOCAN, de servir nos presque 150 000 membres auteurs, compositeurs et éditeurs de musique. Je suis ravi de vous présenter le rapport annuel 2016, une année qui fut des plus significatives et réussies depuis la création de notre organisation il y a plus de 90 ans.

« Propulsé par la SOCAN » est le thème du rapport annuel de cette année. Les défis et les opportunités créés par la transition rapide vers un monde « global » et « numérique » que nous vivons sont sans précédent et exigent conséquemment des solutions sans précédent ; je suis fier de pouvoir dire que la SOCAN livre la marchandise.

Nous continuons de bâtir une plateforme puissante et flexible qui offre des services sur mesure inégalés à tous les joueurs de l’écosystème musical numérique au Canada et partout dans le monde.

La SOCAN n’a de cesse d’offrir des services exceptionnels à ses membres et clients tout en surpassant leurs attentes à chaque occasion. Les créateurs et éditeurs de musique ont désormais besoin d’une offre de service élargie de la part de la SOCAN, et nous nous efforçons sans relâche d’anticiper et de surpasser leurs moindres besoins.

En 2016, la SOCAN a une fois de plus fracassé des records de revenus à presque tous les chapitres. Revenus totaux de 330 millions $ et un record de 289 millions $ répartis à nos membres. Nos revenus et répartitions de sources étrangères ont également atteint de nouveaux sommets, avec plus de 67 millions $ en redevances perçues et — parce que nous sommes encore et toujours l’une des rares organisations de droits musicaux qui ne perçoit pas de frais administratifs sur les redevances internationales — 100 pour cent de cette somme a été répartie à ceux qui l’ont gagnée.

Notre acquisition d’Audiam a permis de diversifier notre offre grâce à des services à la fine pointe de la technologie pour l’identification, la perception et la répartition d’exécutions musicales sur YouTube. Puis, le printemps dernier, notre acquisition de MediaNet et de sa base de données désormais riche de 65 millions d’enregistrements sonores nous a déjà permis d’atteindre des capacités de jumelage de données inégalées et de très loin supérieures à l’organisation la plus proche. Cette capacité supérieure pour le jumelage de données signifie une plus grande précision et un meilleur suivi, ce qui, à son tour, se traduit par plus d’argent dans les poches de nos membres. Ces organisations sont propulsées par la SOCAN, et l’inverse est aussi vrai.

Le travail de la SOCAN, au cours de la dernière année, afin de développer une technologie d’interface de développement d’applications (API) a permis le lancement de la première de nombreuses ressources à venir qui permettent aux développeurs de logiciels de créer des applications qui s’intègrent parfaitement à nos plateformes technologiques. Ce progrès aussi excitant que visionnaire portera de nombreux fruits pour nos membres en rendant encore plus précis et rigoureux les processus de déclaration d’œuvres et de suivi des données musicales.

La clé du succès de la SOCAN est la confiance que nous accordons à la technologie, aux données à grande échelle et à l’innovation, et les 18 à 24 prochains mois mettront sans aucun doute la table pour les 10 prochaines années en ce qui a trait au fonctionnement de la gestion des droits. La SOCAN est et continuera d’être un joueur majeur sur ce nouvel échiquier.

Mieux, la SOCAN contribue à définir cet échiquier en étant le leader de la transformation mondiale des droits musicaux – tout en gardant à cœur ses activités principales ici, au Canada.

En tant qu’organisation fondée sur les ayants droit, la SOCAN ne s’engage pas seulement à offrir des solutions aux problèmes d’aujourd’hui, elle considère cela comme son obligation morale.

Eric Baptiste
Chef de la direction

Eric Baptiste
Chef de la direction

«Les défis et les opportunités créés par la transition rapide vers un monde « global » et « numérique » que nous vivons sont sans précédent et exigent conséquemment des solutions sans précédent ; je suis fier de pouvoir dire que la SOCAN livre la marchandise.» – Eric Baptiste

 

UN MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA SOCAN

Dans le monde en constante évolution des droits d’auteur à l’ère numérique, la SOCAN fait sa part non seulement pour demeurer pertinente, mais pour se redéfinir et se positionner comme un leader mondial.

Tous les cinq ans, la SOCAN examine l’état des lieux et élabore sa vision et son plan stratégique. En 2016, le regard tourné vers l’avenir, et pleinement conscients du paysage changeant de l’écosystème musical, nous avons introduit une nouvelle vision stratégique audacieuse : celle de devenir les leaders de la transformation mondiale des droits musicaux. De plus, le conseil d’administration a collaboré avec l’exécutif afin de développer et mettre en place un nouveau plan qui sert de cadre à l’intérieur duquel nous travaillons pour atteindre cet objectif ambitieux.

On dit souvent qu’on ne peut rien accomplir de grand quand on pense petit, et c’est précisément cet état d’esprit qui anime notre conseil d’administration et notre équipe de direction alors que nous réinventons l’avenir — et l’avenir de la SOCAN.

Afin de nous guider vers cet avenir, nous avons mis en place de nouveaux objectifs stratégiques :

  • Expansion des droits
  • Expansion du territoire
  • Expansion des secteurs d’activité
  • Pertinence du service : fournir des services efficaces et efficients
  • Innovation opérationnelle

Deux des faits saillants de l’année ont été l’acquisition d’Audiam et MediaNet. L’acquisition de ces entreprises américaines aux champs d’activités internationaux contribue à atteindre plusieurs de nos objectifs stratégiques.

Nous avons réalisé qu’il était préférable d’acheter que de construire, et cette expansion a grandement contribué à élargir l’arsenal de la SOCAN en interne et en externe. Nous sommes encore à l’étape de l’intégration et du développement de ces services et capacités à l’infrastructure de la SOCAN, mais nous voyons d’ores et déjà des bénéfices, comme une amélioration de nos capacités de jumelage, en plus d’être en excellente position pour entreprendre des projets internationaux qui génèreront des revenus au bénéfice de tous nos membres.

Nous avons déjà fait l’objet de nombreux compliments au sein de notre industrie, ce qui confirme que ces décisions audacieuses ont permis à la SOCAN d’occuper une place unique, celle de leader dans un environnement en plein changement.

Outre ces activités, nous nous sommes acquittés d’une multitude de tâches dans le cadre des responsabilités annuelles du conseil d’administration et de ses comités permanents — gouvernance, identification et gestion des risques, tarifs, licences et répartitions et Comité des membres : examen et suivi des budgets et des prévisions financières de la SOCAN, gestion des investissements et autres activités financières, évaluation du rendement du chef de la direction, Eric Baptiste, supervision des nombreux événements pour nos membres, incluant l’Assemblée générale annuelle et les deux éditions du Gala de la SOCAN, et révision de nos stratégies, politiques et activités de communication.

En 2016, la SOCAN a poursuivi le développement et la mise en place de son système informatique BEST (Business Enterprise Solution for Tomorrow) afin de pouvoir répondre à l’explosion de la demande de traitement de données qui sont requises pour le suivi de milliers de milliards d’exécutions de l’univers numérique. Ce processus a été entrepris en 2013 et, à ce jour, nous l’avons déployé dans nos services des finances, des profils des membres, des licences, de la facturation, du développement des affaires et ailleurs également. La phase finale, dans le service des répartitions, sera complétée en 2017.

D’ailleurs, parlant de répartitions, nous avons procédé en 2016 à la toute première répartition de redevances provenant d’Apple Music, et nous répartirons beaucoup plus de revenus découlant du tarif 22A pour les services de musique en ligne tout au long de 2017.

Toujours en 2016, le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens a entrepris la production d’un gala d’intronisation qui aura lieu le 23 septembre 2017. Après un hiatus de cinq ans, depuis que la SOCAN a repris en main le Panthéon, nous sommes enfin prêts à relancer l’événement, qui aura lieu au Massey Hall, à Toronto, et qui n’aura absolument rien à envier aux cérémonies précédentes. Les artistes qui seront intronisés cette année sont Beau Dommage, Stéphane Venne, Neil Young et Bruce Cockburn.

Dans l’ensemble, la SOCAN, son conseil d’administration et ses employés ont connu une année très occupée et transformatrice et, grâce à nos acquisitions, nos efforts et nos nombreuses activités tout au long de l’année, nous sommes bel et bien en train de devenir les leaders de la transformation mondiale des droits musicaux.

Stan Meissner
Président de la SOCAN et du conseil d’administration

Stan Meissner
Président du conseil d’administration de la SOCAN et auteur-compositeur

«On dit souvent qu’on ne peut rien accomplir de grand quand on pense petit, et c’est précisément cet état d’esprit qui anime notre conseil d’administration et notre équipe de direction alors que nous réinventons l’avenir — et l’avenir de la SOCAN.» – Stan Meissner

 

FAITS SAILLANTS 2016