Loading...
BILAN 2017-06-10T23:48:31+00:00
 

FINANCES

Deux mille seize fut une autre année remarquable au chapitre du rendement de la SOCAN, une année durant laquelle des records ont, une fois de plus, été fracassés sur le plan des revenus enregistrés et des répartitions versées à nos membres. Les revenus totaux de la SOCAN ont atteint 330 millions $, une augmentation sur 12 mois de sept pour cent. Les dépenses brutes ont été de 44,5 millions $, une augmentation de 0,6 million $. Les redevances versées à nos membres ont atteint 289 millions $, une augmentation sur 12 mois de 12,8 millions $.

Ces résultats permettent à la SOCAN de maintenir sa position parmi les plus importantes organisations de droits musicaux au monde. Ils démontrent notre force dans l’octroi de licences pour les droits d’exécutions ainsi que notre engagement envers une saine gestion des dépenses visant à maximiser les redevances réparties aux dizaines de milliers d’auteurs, de compositeurs et d’éditeurs canadiens ainsi qu’aux millions d’ayants droit qu’elle représente au Canada à travers les ententes qu’elle a auprès de 105 sociétés dans 213 pays.

Finances : les réussites remarquables

• Nouveau record de revenus totaux — 330 millions $ —, une augmentation de 7,2% comparativement au précédent record de 307,8 millions en 2015.

  • 67 millions $ en redevances étrangères identifiées, perçues et réparties à nos membres dont la musique est jouée partout dans le monde, que ce soit à la radio, à la télévision, en ligne, sur scène ou lors de tout autre exécution publique – une augmentation de 31% depuis 2013.
  • Les revenus provenant d’Internet ont enregistré une impressionnante augmentation sur 12 mois de 118%.
  • Nous avons versé un total de 289 millions $ en redevances à nos membres — une augmentation sur 12 mois de 4,6%.

 

Rapport financier 2016 de la SOCAN

Notez que vous avez besoin de Adobe Acrobat Reader pour lire les dossiers en PDF. Vous pouvez Télécharger gratuitement sa plus récente version ici.

Onix Belleus
Chef des finances
 

SERVICES AUX MEMBRES

En 2016, l’équipe des services aux membres a poursuivi sur sa lancée et a introduit de nouvelles technologies et applications afin que nos membres puissent maximiser leurs versements de redevances. Nous avons joué un rôle encore plus déterminant dans la carrière de nos membres tout en renouvelant notre engagement à recruter, garder et offrir à ceux-ci des services de la plus haute qualité.

Grâce à notre équipe A&R, nous sommes parvenus à garder dans le giron de la SOCAN des membres au profil international — ce qui a d’ailleurs contribué aux revenus internationaux record —, en plus d’en rapatrier plusieurs. Nous créons également des liens, des opportunités de carrière et d’affaires entre nos membres qui n’auraient vraisemblablement pas pu se concrétiser sans nos efforts.

Ainsi, en 2016, nous avons lancé un tout nouveau processus d’adhésion en ligne pour les créateurs. Ils peuvent désormais devenir membres de la SOCAN en quelques étapes faciles, ce qui leur permet d’économiser beaucoup de temps tout en permettant à la SOCAN d’allouer plus d’argent et de ressources à meilleur escient. Ce nouveau processus nous permet non seulement d’économiser les frais de port, mais aussi le temps nécessaire à l’administration de ces demandes, ce qui, en fin de compte, se traduit par plus d’argent dans les poches de nos membres.

Une des composantes clés de notre stratégie A&R est de soutenir l’écosystème des créateurs et éditeurs de musique par le biais d’opportunités de développement créatif. Les camps d’écriture ont joué un rôle majeur dans notre succès en 2016 et, au cours des deux dernières années, nous avons produit trois Camps Kenekt SOCAN — deux en anglais en Nouvelle-Écosse et un en français au Québec —, en plus de « SOCAN on the Farm » en Colombie-Britannique et des SOCAN Song Houses présentées par le célèbre Ralph Murphy dans le cadre des East Coast Music Awards et de BreakOut West.

La SOCAN a également assuré la présence de certains de ses membres à trois prestigieux camps de création, soit le Black Rock Camps à Santorini, le High Coast Songwriting Camp, en Suède, et les trois Merge Camps de Toronto. Ce sont ainsi plus de 100 auteurs-compositeurs qui ont pu en profiter, créant au passage plus de 200 chansons. Environ 35 pour cent des participants ont une entente d’édition canadienne.

Grâce à tous ces événements, de nombreuses propositions, « réservations », enregistrements et simples ont vu le jour, en très grande partie grâce au travail de nos clients éditeurs une fois ces événements terminés. Dans une autre perspective, ces camps sont une occasion unique pour ces créateurs de tisser des liens, non seulement entre eux, mais avec la SOCAN, ce qui représente un outil de rétention très puissant. Nous ne comptons plus les témoignages d’auteurs-compositeurs qui nous disent à quel point un camp de création a changé leur vie et leur démarche artistique. Cinq jours de création, de partage et de camaraderie avec des pairs créatifs ; voilà une expérience unique qu’il est difficile d’égaler dans un autre contexte. Les créateurs ont fréquemment l’impression d’avoir enfin trouvé leur tribu, trouvé un lieu qui leur appartient, et la SOCAN fait partie de ce lieu.

Nous continuons notre travail pour tous nos membres éditeurs. En 2016, la SOCAN a lancé ses premières interfaces de programmation d’application (API) via un portail conçu spécialement pour les éditeurs de musique et les programmeurs d’applications qui souhaitent tirer profit de la puissance des technologies de bases de données de la SOCAN. Les premières API de la SOCAN permettront d’établir un lien entre les systèmes de gestion des droits d’auteurs utilisés par les éditeurs et celui de la SOCAN, évitant ainsi le dédoublement de leurs efforts et permettant un paiement rapide et efficace des redevances de leurs clients. Des millions d’œuvres transitent désormais par les bases de données de la SOCAN, et les éditeurs peuvent dorénavant obtenir des paiements pour leurs exécutions en concert et déclarer de nouvelles œuvres plus efficacement. Cette API n’est que la première d’une longue série, et d’autres suivront qui permettront notamment aux programmeurs de créer des applications pour téléverser de la musique, déclarer des affiliations ou même identifier des œuvres.

Comme notre chef des opérations le mentionne dans son rapport, nous avons lancé la solution logicielle d’avant-garde Royalty Guru qui permet à nos membres de profiter d’une transparence accrue ainsi que l’accès à un outil analytique de pointe et d’une grande souplesse afin d’évaluer et d’effectuer un suivi de leurs redevances. Les membres de la SOCAN peuvent déterminer où et quand leur musique est diffusée partout dans le monde afin de faire des choix intelligents et éclairés au sujet de leurs affaires et de leur carrière.

Il y a désormais près de 150 000 membres de la SOCAN qui comptent sur nous pour demeurer en constante évolution et fidèles à notre habitude de surpasser leurs attentes et répondre à leur moindre besoin. Nous continuons également à assurer la compétitivité de la SOCAN sur l’échiquier mondial en poursuivant nos efforts de recrutement et de rétention.

En 2016, nous avons poursuivi nos efforts dans le cadre de la campagne « 1, 2, 3, Payé ! » lancée en 2015 afin de simplifier et augmenter les soumissions de « set lists » par nos membres afin que ceux-ci puissent se faire payer. Ainsi, de 2014 à 2016, le nombre de formulaires de déclaration d’œuvres musicales exécutées en spectacle (DOMES) soumis à la SOCAN a augmenté de 11 pour cent pour atteindre 24 567. Nous avons de plus reçu 3500 « set lists » sur papier et 400 par courriel de la part d’éditeurs après avoir mis en place un système de déclaration électronique simplifiée pour celles-ci.

Services aux membres : les réussites remarquables 

  • Augmentation de 40 pour cent des demandes d’adhésion en 2016 par rapport à 2015.
  • Nos efforts de suivi des redevances ont permis de mettre 1 million $ de plus dans les poches de nos membres.
  • En 2016, la SOCAN a dépassé le cap des 140 000 membres.

Michael McCarty
Chef, affaires des membres et développement
 

LICENCES

Encore une année record pour la SOCAN au chapitre des revenus nationaux. Notre équipe des licences a enregistré des revenus de plus de 263 millions $, une augmentation de près de 20 millions $, soit presque huit pour cent comparativement à 2015. Les principaux secteurs de croissance sont :

  • Revenus de câblodistribution, qui ont poursuivi sur leur croissance soutenue au cours des dernières années avec une augmentation sur douze mois de six pour cent.
  • Les revenus de musique en ligne, dont la croissance est plus que fulgurante, ont augmenté de plus de 400%.
  • Les revenus de la musique audiovisuelle en ligne ont augmenté de 60%.

Ces impressionnantes augmentations découlent du fait qu’un nombre grandissant de Canadiens paient pour des contenus en ligne, notamment les abonnés aux services de musique en ligne qui ont triplé au cours de la seule année 2016. Avec la SOCAN au cœur de ces changements, ce sont là des signes prometteurs pour l’industrie de la musique.

Nos revenus provenant des licences générales et des concerts sont demeurés stables tout au long de l’année.

En plus de nos efforts continus pour la perception des frais de licence et l’émission de licences à de nouvelles entreprises, l’équipe des licences a déployé sa phase du projet de technologies de l’information BEST, un nouveau système entièrement intégré de planification des ressources de l’organisation. Le nouveau système des licences nous permet de créer de nouvelles licences ou d’en réviser les conditions en toute simplicité et il peut être utilisé dans n’importe quel territoire ou n’importe quelle devise.

Ce nouveau système permet également de faciliter le suivi des comptes en souffrance en plus d’améliorer nos capacités d’analyse. Nous sommes ravis des nouvelles fonctionnalités qui nous permettent d’assurer un suivi plus précis et l’amélioration de nos activités.

Nous sommes également très heureux de l’acquisition d’Audiam par la SOCAN. Avec Audiam qui fournira des services de droits de reproduction numériques au Canada à ses clients, nous pourrons désormais offrir des forfaits de droits aux services de musique en ligne.

La SOCAN et sa division des licences cherchent activement à travailler avec nos partenaires de l’industrie afin de faciliter l’obtention d’une licence par les entreprises pour qu’elles puissent équitablement utiliser la musique. Nous avons entrepris de collaborer avec le collectif de droits voisins Ré:Sonne et nous prévoyons lancer ensemble de nouveaux services dès 2017. Nous avons également collaboré avec plusieurs municipalités afin que celles-ci soient certifiées Autorisé à vous divertir par la SOCAN, et nous poursuivrons notre collaboration avec nos partenaires de l’industrie afin de leur offrir des méthodes toujours plus simples de soumission de rapports.

Licences : les réussites remarquables 

  • Revenus de câblodistribution, qui ont poursuivi sur leur croissance soutenue au cours des dernières années avec une augmentation sur douze mois de six pour cent.
  • Les revenus de musique en ligne (tarif 22A), dont la croissance est plus que fulgurante, ont augmenté de plus de 400%.
  • Les revenus de musique AV en ligne (tarif 22D) ont augmenté de 60%.

Jennifer Brown
Vice-présidente, Licences
 

RÉPARTITIONS

L’équipe de la division des répartitions a connu sa meilleure année à ce jour grâce à la répartition de 289 millions $ de redevances en 2016, dont 67 millions $ étaient des redevances étrangères, deux nouveaux records.

Ces résultats ont été atteints en améliorant constamment l’exactitude et la précision des renseignements accumulés par la SOCAN sur les plus de 25 millions de chansons de son répertoire par les quelque 4 millions d’auteurs, de compositeurs et d’éditeurs de musique canadiens et étrangers que nous représentons au Canada.

En plus de répartir les redevances d’exécution entre les membres de la SOCAN et ses organisations de droits d’exécution affiliées à travers le monde, le service de la Répartition a mis en œuvre diverses stratégies clés au cours de 2016 :

  • Mise en place de processus pour nettoyer et répartir les redevances de vieux concerts.
  • Optimisation de nos procédés et adaptation aux changements dans le paysage des droits musicaux.
  • Améliorations technologiques afin de gérer :
    • le volume des exécutions en ligne qui se chiffrent désormais par milliards, ayant doublé depuis 2015.
    • les changements dans les services numériques, les données et les processus.
    • l’explosion de la quantité de données et la demande connexe d’une plus grande granularité de détails.

Répartitions : les réussites remarquables 

  • Total de 289 millions $ en redevances réparties en 2016.
  • 67 millions $ en redevances étrangères distribuées aux membres de la SOCAN
  • Plus de 25 millions d’œuvres inscrites au répertoire de la SOCAN.
  • 4 millions d’auteurs, compositeurs et éditeurs de musique à travers le monde.
  • Répartions 2016:
      • 4,6 millions d’exécutions audiovisuelles traditionnelles.
      • 43,9 millions d’exécutions radio conventionnelle et satellite.
      • 19,3 milliards d’exécutions Internet.
      • 4,2 milliards d’exécutions audiovisuelles Internet.
      • 55 109 concerts.

Kit Wheeler
Vice-présidente, Répartition
 

RELATIONS INTERNATIONALES

En 2016, pour une troisième année consécutive, la division des relations internationales a enregistré des revenus record avec un total de 67 millions $. De plus, l’équipe des relations internationales a continué d’améliorer ses niveaux de service, notamment en réduisant le temps de réponse aux requêtes de nos membres de 50 pour cent, ce qui a eu pour effet d’optimiser le processus de suivi des réclamations étrangères. Ainsi, en améliorant le suivi des réclamations étrangères en 2016, les relations internationales ont réussi à résoudre un record de 553 requêtes de membres, une augmentation impressionnante de près de 70 pour cent par rapport à 2015.

La division des relations internationales poursuit ses efforts afin d’assurer que nous demeurons constamment à l’esprit de nos sociétés sœurs partout dans le monde en étant en contact personnel avec elles. Ainsi, en 2016, nous avons rencontré en personne ASCAP (États-Unis), BMI (États-Unis), la SACEM (France), GEMA (Allemagne), BUMA/STEMRA (Pays-Bas), KODA (Danemark), TONO (Netherlands) et TEOSTO (Finlande), certaines d’entre elles à plus d’une reprise.

Ces rencontres en personne permettent une excellente veille commerciale en plus d’assurer que les revenus de nos membres soient acheminés plus rapidement et efficacement à la SOCAN.

Nous avons également participé, à titre d’observateurs, aux comités de l’Amérique latine et de l’Asie/Pacifique de la CISAC, en plus de participer au leadership du comité Technique Opérations de la CISAC.

Relations internationales : les réussites remarquables

  • Revenus de 67 millions $.
  • 1,5 million $ perçus grâce à des requêtes et des exécutions non identifiées.
  • Réduction du temps d’attente pour les requêtes de 90 jours à 30-45 jours pour les sociétés de Niveau 1 (75% de toutes les requêtes étrangères), et de 90 à 60 jours pour les sociétés de Niveau 2 (17% de toutes les requêtes étrangères).
  • Résolution de 553 requêtes étrangères au nom de nos membres.
  • Forage des données de répartition étrangères, non seulement pour y trouver des redevances manquantes, mais également dans le but d’effectuer une veille sur la manière dont les autres sociétés effectuent leurs répartitions.
  • Amélioration continue des services tout en maintenant le même nombre d’effectifs.

Catharine Saxberg
Vice-présidente, Relations internationales
 

PANTHÉON DES AUTEURS ET COMPOSITEURS CANADIENS

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens est un organisme national, bilingue, à but non lucratif dont le mandat est d’honorer et de célébrer les auteurs-compositeurs canadiens. Depuis que la SOCAN a pris le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens sous son aile, fin 2011, nous l’avons reconstruit par le biais de nombreuses initiatives :

  • Refonte de son site Web riche en contenus, intronisation de chansons en partenariat avec la SRC/CBC dans le cadre de la série « Classiques Revisités ».
  • Création et maintien d’un panthéon physique au Centre national de musique de Calgary.
  • Création d’un programme éducatif en ligne.

Ces programmes, ainsi que tout le soutien offert au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens par la SOCAN et d’autres organisations, ont permis de faire rayonner la réputation de leader de l’industrie de la SOCAN dans l’écosystème musical canadien, tout en permettant à cette importante institution de survivre et d’assurer son épanouissement futur.

En 2016, le Panthéon a continué de bâtir sur ses initiatives-clés afin de redynamiser la sensibilisation du grand public quant à l’organisation et à ses membres intronisés :

  • Sept chansons emblématiques — francophones et anglophones — ont été intronisées par le biais de la série « Classiques Revisités » du Panthéon. Fruit d’une collaboration entre le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens et Radio-Canada/CBC, ce programme invite certains des meilleurs talents musicaux au pays à réinterpréter un classique de la chanson afin de souligner son intronisation. Les artistes invités cette année ont été Ingrid Saint-Pierre, VACAY, Zaki Ibrahim, Élage Diouf, Alex Pangman, Jane Bunnett et Ron Korb, ainsi que les lauréats de l’édition 2016 du SOCAN Songwriting Prize, Fast Romantics. Cliquez ici pour découvrir la liste complète des chansons intronisées et leurs réinterprétations.
  • Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens a désormais un domicile permanent, à Calgary, dans le Studio Bell. Ce musée de 190 millions $ à la fine pointe de la technologie met en valeur la contribution de nos intronisés à la musique tout en préservant leur inestimable héritage. Les expositions du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens partagent le cinquième étage avec les collections du Panthéon de la musique canadienne et du Panthéon de la musique country canadienne. Elles présentent notamment aux visiteurs les trophées et autres souvenirs des intronisés ainsi que des bases de données interactives et autres contenus multimédias qui permettent aux visiteurs d’en apprendre plus au sujet de ces artistes. Le Centre national de musique a ouvert ses portes au public le 1er juillet 2016.
  • Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens va de l’avant avec sa première cérémonie d’intronisation sous la direction de la SOCAN. L’équipe de production est en place et nous avons confirmé les intronisés pour la cérémonie qui aura lieu le 23 septembre 2017 au Massey Hall de Toronto. Cette cérémonie bilingue sera l’occasion de célébrer la musique canadienne tout en rendant hommage à certains des auteurs-compositeurs parmi les plus prolifiques et influents, et elle sera l’occasion de prestations hommages intimes par certains des meilleurs artistes canadiens et internationaux.

En décembre 2016, Vanessa Thomas est entrée en fonction comme directrice du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens poursuivra sur la lancée de ses réussites de 2016 afin de s’assurer que les auteurs-compositeurs canadiens légendaires reçoivent la reconnaissance publique qu’ils méritent.

 

Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens : les réussites remarquables

  • Sept chansons emblématiques intronisées au Panthéon par les « Classiques Revisités ».
  • Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens a un domicile permanent au Studio Bell du Centre national de musique à Calgary.
  • Retour du gala d’intronisation du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens au Massey Hall en 2017.

Vanessa Thomas
Directrice, Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens
 

FONDATION SOCAN

La Fondation SOCAN a été créée en 1992 en tant qu’entité juridique distincte de la SOCAN afin de soutenir des événements et des projets au bénéfice des auteurs, des compositeurs et des éditeurs de musique. De plus amples informations sur ses programmes et ses activités sont disponibles sur son site Web.

En 2016, la Fondation SOCAN a assuré le financement annuel de 10 associations nationales dont chacune propose des programmes au bénéfice des créateurs et des éditeurs canadiens de musique. Ces organisations encouragent la créativité musicale et font la promotion d’une meilleure compréhension du rôle des créateurs de musique dans la société d’aujourd’hui.

Le conseil d’administration de la Fondation SOCAN a également accordé des bourses à 651 récipiendaires de diverses catégories — festivals de musique, vitrines internationales et initiatives éducatives.

Les revenus de la Fondation SOCAN proviennent en partie du financement qu’elle reçoit de la SOCAN, lequel s’est élevé à environ 1,84 million $ pour l’année 2016. Après ses frais d’exploitation, la Fondation a distribué 1,6 million $ aux organisations soutenant la musique et aux créateurs de musique par le biais de ses divers bourses et concours.

La Fondation SOCAN et son Conseil d’administration ont élaboré un nouveau plan quinquennal qui permettra à la Fondation de se concentrer sur quatre volets :

  • Programmes : Remettre en question et évaluer les programmes existants de la Fondation afin d’en assurer l’arrimage et la pertinence dans le cadre de notre mission et de notre vision mises à jour.
  • Liens entre la SOCAN et la Fondation SOCAN : Tirer un maximum de profit des liens qui existent entre les deux organisations en optimisant leur alignement, leur cohérence et l’harmonisation de leurs efforts.
  • Image de marque de la Fondation SOCAN à travers le monde : Accroître la visibilité et la crédibilité de la Fondation SOCAN.
  • Assurer le futur de la Fondation SOCAN : Renforcer la pertinence actuelle et future de la Fondation SOCAN.

Ainsi, dans la foulée de ce plan stratégique et afin de souligner son 25e anniversaire, la Fondation SOCAN se transformera en 2017.

Fondation SOCAN : les réussites remarquables

  • En 2016, la Fondation SOCAN a reçu le nombre record de 757 demandes de subventions et en a accepté 651 ; près de 86 pour cent des demandeurs ont donc reçu une bourse.
  • Plus de 1,6 million $ a servi au soutien des créateurs de musique, d’initiatives et d’organisations canadiennes qui soutiennent ces créateurs et éditeurs grâce à diverses bourses et concours.
  • Nouveau plan stratégique qui guidera la Fondation vers un arrimage optimal à la stratégie d’entreprise de la SOCAN en plus de la création de nouveaux programmes pour mieux soutenir — directement — les créateurs et éditeurs de musique.

Victor Davies
Vice-président, Fondation SOCAN
 

OPÉRATIONS

Deux mille seize a été une année de transformations remarquables pour la SOCAN. En tant que chef des opérations de la SOCAN, je suis responsable de nos revenus nationaux et internationaux, des répartitions, des technologies, de la stratégie et de la planification.

Dans ce rapport, vous pourrez prendre connaissance de certaines de nos réussites dans chacun de ces secteurs d’activité.

En plus de ces responsabilités opérationnelles, je suis également imputable en ce qui a trait aux activités de fusions et d’acquisitions de la SOCAN. Tout au long de 2016, nous avons procédé à plusieurs acquisitions transformatrices.

En mai, nous avons conclu l’acquisition de MediaNet, une entreprise de Seattle, dans l’état de Washington. MediaNet fournit des contenus musicaux à une panoplie de fournisseurs de services numériques partout à travers le monde. Ainsi, dans le cadre de ses activités, MediaNet a pu se bâtir une base de données toujours croissante de plus de 65 millions d’enregistrements sonores.

Ce véritable coffre aux trésors de données comporte non seulement des empreintes numériques, mais également les métadonnées (les données concernant les données) de chaque œuvre. Dans notre monde numérique, cette information a une valeur inestimable, pas strictement en ce qui a trait à la facilitation de l’identification, mais également pour l’octroi plus efficient de licences. Cela signifie un meilleur couplage des données, et, conséquemment, plus d’argent versé aux membres de la SOCAN ainsi qu’aux autres à qui cet argent revient de droit.

Également en mai, nous avons lancé Royalty Guru, un produit dont nous avions fait l’acquisition à la fin de 2015. Royalty Guru permet aux membres de la SOCAN d’analyser leurs revenus et de gérer ainsi plus efficacement leurs affaires. Nous lancerons en 2017 des améliorations majeures à Royalty Guru qui permettront d’ajouter de formidables nouvelles fonctionnalités afin d’aider nos membres à prendre encore plus efficacement leurs carrières en main.

En août, nous avons conclu l’acquisition d’Audiam, une entreprise qui offre des services pour la monétisation de YouTube et qui est, de facto, parmi les leaders mondiaux de ce secteur commercial. De plus, Audiam fournit des services d’agence pour les droits de reproduction au Canada et aux États-Unis. Son expertise dans un paysage numérique en croissance fulgurante a une valeur inestimable pour les membres de la SOCAN.

Ces acquisitions ont permis de renforcer considérablement la SOCAN non seulement à court terme, mais également à très long terme. Le groupe d’entreprises et de produits SOCAN compte désormais un vaste éventail de données et de procédés qui sont sans égal dans l’écosystème musical mondial.

La SOCAN travaille sans relâche et avec diligence afin de pleinement tirer profit de la valeur de ces nouvelles relations afin d’atteindre notre objectif d’être le leader de la transformation mondiale des droits musicaux.

Jeff King
Chef des opérations
 

AFFAIRES DU QUÉBEC

Deux mille seize a été une année couronnée de succès au chapitre des initiatives de la division des affaires du Québec. Alors que les gouvernements du Québec et du Canada procédaient tous deux à la révision de leurs politiques culturelles, la SOCAN a soumis au gouvernement du Québec un mémoire qui réitérait notre vision concernant l’importance économique de la culture et la nécessité, pour ce gouvernement, d’adopter cette réalité comme prémisse à toutes ses actions. La SOCAN a également invité le gouvernement du Québec à continuer d’être un joueur présent dans tous les forums sur la diversité culturelle, à plus forte raison dans l’actuelle ère de la diffusion numérique. Dans un marché mondial, la SOCAN croit que les gouvernements doivent contribuer à la promotion des joueurs mondiaux dans la culture populaire.

En 2016, la SOCAN a organisé le premier Camp de création Kenekt au Québec. Le concept des camps de création a été peu exploré dans le marché francophone, et la SOCAN entend bien pallier ce manque. Notre camp a réuni 15 membres de la SOCAN au Rabaska Lodge, à quatre heures de route de Montréal, où, pendant cinq jours, ces auteurs-compositeurs ont créé de nouvelles œuvres. Chaque matin, quatre équipes de création étaient formées par l’organisateur du camp, le représentant A&R de la SOCAN, Guillaume Moffet. Pendant 12 heures, chaque jour, ces équipes avaient pour mission de créer une chanson selon certains critères préétablis, incluant un potentiel de diffusion radio. Un total de 20 chansons a ainsi été créé et produit, l’une d’entre elles, « Comme les autres », a été lancée en avril 2017 par les « campeurs » Laurence Nerbonne et Jason Bajada.

Toujours en 2016, la SOCAN a présenté ses Prix #1 SOCAN de manière plus ponctuelle et publique et un total de 12 Prix #1 ont été remis à nos membres québécois, dont trois à la télévision (Belle et Bum, La Voix et Sucré Salé), trois autres durant une prestation sur scène de ces membres, et deux durant des émissions radiophoniques (sur les ondes de CHOM et d’Ici Musique). Nous avons remis un prix à Bobby Bazini à peine sept jours après que sa chanson ait atteint le sommet des palmarès, une remise surprise, en ondes et en direct durant l’émission matinale de CHOM-FM. En plus de ceux que nous entretenons avec nos membres, nous avons tissé des liens encore plus serrés avec des agents, des gérants et des agents de promotion avec qui nous collaborons afin de rendre ces remises de prix encore plus spéciales.

En 2016, la SOCAN s’est assurée d’une présence encore plus importante aux divers événements musicaux de la province. Nous avons ainsi créé une nouvelle série dans le cadre des Francouvertes intitulée « J’aime mes ex » où d’anciens participants au concours — choisis conjointement par les Francouvertes et la SOCAN — présentent une prestation avant celle des participants de cette année. Dans le cadre de M pour Montréal, nous avons présenté la toute première « Sélection officielle M/SOCAN » dans le cadre de la vitrine des artistes prêts à s’exporter en plus de présenter, une fois de plus, les dîners de réseautage ouverts à tous les délégués « or ». Des représentants de la SOCAN à Montréal ont participé au Gala de l’ADISQ, à la Bourse Rideau, à la FrancoFête, au Contact Ontarois, au Festival en chanson de Petite-Vallée, au FEQ, à Ma première Place-des-arts, à Dégelis, au FME, à Pop Montréal, au Gala du Prix Polaris, aux FrancoFolies de Montréal, à Osheaga, à la Canadian Music Week, à South By Southwest, aux JUNO Awards, et à de nombreux autres événements.

Quant aux événements musicaux internationaux, les efforts des Affaires du Québec se sont concentrés sur les marchés les plus réceptifs à l’exportation de musique francophone. Ainsi, en 2016, nous avons été présents au Bis de Nantes (France), aux Chantiers des Francos (LaRochelle), au Printemps de Bourges (France), à Pully-Lavaux à l’heure du Québec (Suisse), au MaMA (Paris), aux Trans-musicales (Rennes), et à Aurores Montréal (Paris). Lors de son passage dans ces événements, l’équipe de la SOCAN forge des relations et met sur pied des projets qui contribuent à promouvoir nos membres dans ces marchés d’exportation. Aurores Montréal, par exemple, a été pour nous l’occasion d’annoncer un nouveau programme qui réunira un membre auteur de la SOCAN avec un auteur établi en France dans le cadre de séances de cocréation durant son séjour à la Maison SOCAN de Paris. Notre espoir est qu’au moins une chanson pourra en ressortir afin que celle-ci soit interprétée par le membre SOCAN durant sa prestation à l’édition 2017 d’Aurores Montréal.

Affaires du Québec : les réussites remarquables

  • Participation aux processus de révision des politiques culturelles de Québec et d’Ottawa.
  • Premier Camp de création Kenekt au Québec.
  • Remises de Prix #1 plus fréquentes et publiques.
  • Présence soutenue dans les événements de l’industrie à l’échelle locale et internationale.

Geneviève Côté
Chef des affaires du Québec