Your browser does not support JavaScript! Some of the site's animations or graphic effects may not display.
Skip Navigation

BILAN

Rapport financier

David Wood
Chef des affaires financières
David Wood

L’année 2015 fut une autre année remarquable au chapitre du rendement de la SOCAN, une année durant laquelle des records ont, une fois de plus, été battus en ce qui a trait aux revenus et aux répartitions effectuées pour nos membres. Les revenus totaux ont dépassé la barre des 300 millions $ pour une première fois, atteignant 307,8 millions $. Les coûts nets ont diminué de 1 million $ et nous avons également pu bénéficier d’excellents retours sur investissement, ce qui nous a permis d’afficher un ratio de coûts nets de 9,2 pour cent. Les répartitions aux membres ont atteint 276,2 millions $ — soit une impressionnante augmentation de 35,4 millions $ (14,7 %) par rapport à l’année précédente.Ces résultats assurent la position de la SOCAN en tant qu’une des plus importantes organisations de droits musicaux au monde. Ces réussites font foi de la force de la SOCAN en gestion de licences de droits d’exécution tout autant que de son engagement auprès d’une saine gestion des dépenses afin d’assurer qu’un maximum de redevances soit réparti aux dizaines de milliers d’auteurs, de compositeurs et d’éditeurs musicaux canadiens ainsi qu’aux ayants droit qu’elle représente au Canada à travers les ententes qu’elle a auprès de 105 sociétés dans 213 pays et territoires.

Faits saillants financiers de 2015 :

  • Nouveau record de revenus totaux avec environ 307,8 millions $ — la première fois dans l’histoire de l’organisation où celle-ci dépasse le cap des 300 millions $ — ce qui représente une augmentation de 2,8 pour cent par rapport au record de 2014, soit 299,5 millions $.
  • Le ratio de coûts nets de 9,2 pour cent, un autre record pour la SOCAN, est un des meilleurs parmi les grandes organisations de droits musicaux mondiales.
  • 62,7 millions $ en redevances étrangères identifiées, perçues et reparties à nos membres dont la musique est jouée ailleurs dans le monde, que ce soit à la radio, à la télévision, en ligne, sur scène ou de toute autre exécution publique – une augmentation de 13,4 % par rapport à 2014 et de 60,3 % depuis 2007.
En savoir plus...
  • Les redevances totales versées à nos membres ont été de 276,2 millions $ — une hausse sur 12 mois de 14,7 %.

Pour voir le Rapport financier 2014 de la SOCAN, veuillez cliquer ci-dessous.

icon-pdfRapport financier 2015 de la SOCAN (Taille: 1,2 MB)

Notez que vous avez besoin de Adobe Acrobat Reader pour lire les dossiers en PDF. Vous pouvez Télécharger gratuitement sa plus récente version ici.

Financial Overview

Rapport de la division des services aux membres

Michael McCarty
Chef, affaires des membres et développement
Michael McCarty

« Today I’m gonna try and change the world » (librement : « Aujourd’hui, je vais tenter de changer le monde »), chantait le membre SOCAN Johnny Reid dans son succès de 2010 du même nom, et son hymne au changement ne pourrait pas être plus pertinent pour la SOCAN, en particulier pour notre division des services aux membres.

L’année 2015 a été une année de changements en profondeur et de réussites sans précédent pour l’équipe des services aux membres de la SOCAN. Conscients qu’il faut non seulement impérativement être à la fine pointe de notre industrie, mais un grand pas devant elle, la division a annoncé en mars dernier une nouvelle structure qui incluait la création de nouveaux rôles stratégiques, la nomination de nouveaux directeurs, ainsi qu’un engagement renouvelé à livrer la marchandise quant à notre mission de recruter, garder et servir nos membres.

Cette restructuration a donné naissance à trois nouveaux services :

  • Les services aux membres, dont la mission première est le service à la clientèle
  • Le service A&R, dont la mission est le recrutement et la rétention
  • Les opérations des membres, dont la mission est l’amélioration continue

Il en résulte que nous avons désormais plus d’employés dévoués directement à nos membres et à leurs besoins que jamais auparavant dans l’histoire de la SOCAN.

Tout ça a été accompli sans interruption majeure de nos opérations quotidienne, ce qui est remarquable en soi et qui reflète la résilience de nos équipes et les longues heures de travail acharné qui ont été nécessaires à la planification et au déploiement de ces changements. Nous surpassons nos ambitieux objectifs de service à la clientèle tout en jonglant avec des postes vacants et de nouveaux processus qui permettent à la SOCAN d’être encore plus efficiente.

On pourrait comparer ces réussites au fait de transformer un (très respectable) autocar se déplaçant à 100 km/h en un rutilant TGV électrique filant à 250 km/h.

En savoir plus...

Un des aspects les plus cruciaux, mais les plus difficiles à quantifier de notre division est sa culture. Nous sommes fiers des progrès accomplis à ce chapitre. Notre environnement actuel exige de nous tous — et de nos collaborateurs — un niveau d’excellence de tous les instants. Cette attitude est bénéfique pour notre division, pour la SOCAN dans son ensemble et, d’abord et avant tout, pour nos membres. Les plus de 135?000 membres de la SOCAN comptent sur nous pour demeurer en constante évolution et demeurer fidèles à notre habitude de surpasser leurs attentes et répondre à leur moindre besoin.

Notre campagne intitulée « 1, 2, 3, Payé?! » concernant les redevances de concert est une initiative majeure lancée en fin d’année. En collaboration avec la division des répartitions et les services des finances et des communications et du marketing, nous avons communiqué directement avec nos membres qui avaient omis l’étape cruciale de déclaration de leurs « set lists » lors d’un spectacle ou d’un concert. L’initiative a porté ses fruits et nous avons été en mesure de les aider à compléter la boucle du paiement de leurs redevances et leur avons ainsi versé plus de 2 millions de dollars qui étaient auparavant « orphelins ».

Grâce à notre équipe A&R, nous sommes parvenus à garder dans notre giron des membres au profil international — ce qui a d’ailleurs contribué aux revenus record du service des relations internationales —, en plus d’en rapatrier plusieurs, évitant ainsi une perte potentielle de revenus de près de 5 millions $. Nous créons également des liens entre nos membres ainsi que des opportunités de carrière et d’affaires auxquelles ils n’auraient pas eu accès n’eut été de nous.

Cette année, le CMW et la SOCAN ont conclu une entente de partenariat qui marque une première au Canada : tout l’événement — festival de musique et volet-conférence — a reçu une certification AUTORISÉ À VOUS DIVERTIR spéciale, indiquant que l’ensemble des 60 salles de spectacle étaient dûement licenciées auprès de la SOCAN. Nous avons également simplifié le processus de déclaration de concert dans le cadre du Canadian Music Week en permettant à nos membres de les effectuer via Twitter, ce qui leur permettait d’être payés encore plus rapidement.

Toutes les catégories de membres bénéficient de l’expertise des nouveaux responsables du suivi des redevances de la division des services aux membres. Cette équipe est dédiée au suivi des activités de nos membres et est responsable d’entreprendre des requêtes en leur nom au Canada et partout dans le monde. Ils ont d’ailleurs connu beaucoup de succès dans l’optimisation des redevances pour plusieurs de nos compositeurs AV et éditeurs. L’équipe des relations internationales travaille en étroite collaboration avec la division des services aux membres afin d’assurer un suivi proactif des activités de nos membres auprès des 15 plus importantes organisations de droits d’exécution — qui représentent à elles seules 90 % du total des revenus internationaux — ce qui se traduit par plus d’argent dans les poches de nos membres.

Nous avons également présenté la première édition de Kenekt, le premier camp de création produit par la SOCAN qui, en plus des autres camps de création que nous commanditons, a été le théâtre de nouvelles collaborations entre nos membres auteurs-compositeurs et qui a débouché sur la création de nombreuses œuvres au succès commercial qui ont généré de nouveaux revenus pour les membres créateurs et éditeurs impliqués. 

La SOCAN a également présenté un cercle de création aussi animé que couronné de succès dans le cadre du programme Market Builder Residency d’Aboriginal Artists & Music Industry, une nouvelle initiative mise sur pied par Manitoba Music et le Conseil des arts du Canada dont l’objectif est de créer des liens entre les musiciens des communautés autochtones et les professionnels, créateurs et joueurs-clés de l’industrie canadienne de la musique.

Nous poursuivons notre travail auprès de tous nos membres créateurs et éditeurs de musique partout au Canada et dans les deux langues officielles, et nous avons plusieurs projets excitants dans notre besace. Autrement dit, je crois que 2016 sera encore plus transformatrice, stimulante et couronnée de succès que 2015 l’a été.

FAITS SAILLANTS

  • Plus de 4000 personnes/heures ont été dévouées à la création et au déploiement de nouveaux projets visant à mettre plus d’argent dans les poches de nos membres, incluant un processus d’adhésion simplifié pour les créateurs.
  • Les efforts de suivi des redevances nous ont permis de verser 722?000 $ de plus dans les poches de nos membres.
  • La SOCAN a dépassé le cap des 130?000 membres en 2015.

Faits saillants — Membres

Rapport de la division des licences

Jennifer Brown
Vice-présidente, Licences
Jennifer Brown
En 2015, la division des licences de la SOCAN a perçu des droits de licences d’une valeur de 242,9 millions $, soit 10,1 millions $ de plus qu’en 2014 (excluant le paiement rétroactif non récurrent), dépassant ainsi l’objectif prévu de 234 millions $ par près de 9 millions $. Cette année riche en revenus provenant de concerts et de services audiovisuels a également été marquée par une résurgence des revenus provenant de la télévision et de la radio traditionnelles.

Après avoir connu de légères baisses en 2012 et 2013, respectivement, la SOCAN est heureuse de constater que ces sources de revenus sont de retour à la normale en 2015. De nombreux services audiovisuels et de musique en ligne ont poursuivi leur croissance au Canada, ce qui a également contribué à cet excellent rendement, sans compter les nouveaux services en émergence.

Notre industrie connaît des changements fulgurants et la SOCAN effectue continuellement des veilles et des prévisions en plus de planifier de manière proactive pour faire face à ces changements, comme notamment la croissance de la diffusion en continu et l’impact potentiel des services à la carte.

Les revenus de concerts ont dépassé la barre des 20 millions $ pour la première fois dans l’histoire de la SOCAN, totalisant 21,1 millions $. Au total, 469?000 $ provenaient directement de nouveaux comptes concert dont une grande partie a été identifiée grâce au « set lists » soumis par nos membres.

Notre portail transactionnel, eSOCAN, simplifie non seulement la manière dont les entreprises font leurs déclarations et acquittent leurs frais de licence, mais il simplifie également la façon dont nous administrons leurs licences. Le nombre de déclarations en ligne a augmenté de 25,8 % en 2015, tandis que le nombre de paiements a augmenté de 40 %.

En savoir plus...

Pour la première fois depuis que nous avons lancé le paiement en ligne via eSOCAN pour les entreprises détenant une licence, nous avons dépassé la barre du million de dollars avec un total de 1,2 million $ en paiements en ligne. Permettre à nos licenciés d’accéder rapidement et facilement à leurs déclarations et paiements est crucial alors que le nombre d’entreprises détenant une licence de la SOCAN ne cesse de croître — il se situe actuellement à plus de 131?000 — tout en assurant à nos membres que nous maintenons nos dépenses au minimum.

La division des licences collabore étroitement avec le contentieux afin d’accélérer le processus de litige lorsqu’une entreprise viole sciemment le droit de nos membres à être rémunérés équitablement pour leur travail. Cette collaboration a ainsi permis, en 2015, de générer plus de 460?000 $ en revenus.

Notre programme stratégique « Autorisé à vous divertir » a poursuivi sur sa lancée grâce à une nouvelle campagne de sensibilisation. En plus de l’autocollant distribué aux entreprises participantes, nous avons également créé des autocollants virtuels qui ont été distribués aux licenciés en ligne afin qu’ils puissent afficher fièrement leur utilisation éthique de la musique et leur soutien aux membres de la SOCAN.

La division des licences et le service des communications et du marketing ont établi un partenariat avec le Canadian Music Week, s’assurant ainsi que chaque salle de cet événement majeur détient une licence émise par la SOCAN, créant du coup une première en Amérique du Nord : un événement entier certifié Autorisé à vous divertir. Tel que nous l’avions anticipé dans notre stratégie, cela a créé un effet d’entraînement et d’autres festivals — dont BreakOut West, Pop Montréal et le East Coast Music Festival — ont approché la SOCAN de manière proactive afin d’être, eux aussi, officiellement Autorisés à vous divertir.

Sans perdre de vue les défis inhérents à notre vaste et très diversifié pays, la division des licences de la SOCAN n’a cesse d’être un pas en avant des plus importantes sociétés de droits d’exécution au monde. La SOCAN cherche constamment à s’assurer que les licences sont faciles à comprendre et à obtenir, et que nos tarifs et exigences de signalement sont faciles d’accès, bien compris et payables en ligne.

De plus, nous travaillons en étroite collaboration avec les divisions des répartitions et des services aux membres afin de suivre de près les tendances concernant les méthodes de création et de prestation de nos membres. C’est dans cette optique que nous tâchons d’améliorer l’ensemble du processus pour l’Electronic Dance Music (EDM) et que tous les services en ligne obtiennent les licences adéquates.

Sans licences de musique, nos membres ne pourraient pas toucher de redevances d’exécution. Nous reconnaissons toute l’importance de notre rôle pour nos membres auteurs, compositeurs et éditeurs de musique en nous efforçant, année après année, de consolider nos réussites pour accroître le nombre de nos licenciés et percevoir plus de revenus gagnés de plein droit, équitablement et légalement par nos membres.

Faits saillants

  • 242,9 millions $ en frais de licences perçus, soit 10,1 millions $ de plus qu’en 2014
  • Les revenus de concerts ont atteint 21,1 millions $, dépassant la barre des 20 millions $ pour la première fois dans l’histoire de la SOCAN
  • Un total de 1,2 million $ perçus en ligne par le biais d’eSOCAN
  • 4224 nouvelles entreprises devenues « Autorisé à vous divertir » en 2015

Faits saillants — Licences

Rapport de la division des répartitions

Kit Wheeler
Vice-présidente, Répartition
Kit Wheeler

L’équipe de la division des répartitions a connu sa meilleure année à ce jour grâce à la répartition de 276,2 millions $ en 2015, dont 62,7 millions $ provenaient de l’étranger, ce qui représentait une augmentation de 15 % et 13 %, respectivement, par rapport aux records établis en 2014.

Ces chiffres record ont été atteints grâce à l’amélioration de l’exactitude et de la pertinence des renseignements conservés par la SOCAN pour les plus de 20 millions de chansons inscrites à son répertoire par les quelque 4 millions d’auteurs, de compositeurs, compositeurs et d’éditeurs de musique canadiens et étrangers que nous représentons au Canada.

Grâce à des technologies à la fine pointe, nous répertorions et analysons les données d’exécution fournies à la SOCAN par plus de 125?000 entreprises détenant une licence au Canada. La SOCAN s’assure ainsi que les créateurs et les éditeurs de musique touchent une rémunération équitable, rapide et exacte pour la diffusion de leur musique.

En plus de répartir les redevances d’exécution entre les membres de la SOCAN et ses organisations de droits d’exécution affiliées à travers le monde, la division des répartitions a, en 2015, optimisé ses procédés et a su s’adapter aux changements dans le domaine de la musique en tirant profit de la technologie pour gérer :

  • L’augmentation des exécutions en ligne, qui se comptent désormais par milliards
  • Les changements dans les services numériques — nouveaux joueurs, fusions, interruptions de service définitives
  • L’explosion de la quantité de données et de la granularité de celles-ci
En savoir plus...

Faits saillants:

  • 276,2 millions $ en redevances distribuées en 2015
  • 62,7 millions $ en redevances étrangères distribuées aux membres de la SOCAN
  • Plus de 20 millions d’œuvres inscrites au répertoire de la SOCAN
  • 4,2 millions d’auteurs, compositeurs et éditeurs de musique représentés à travers le monde
  • Répartions 2015 :

    • 5,3 millions d’exécutions audiovisuelles traditionnelles
    • 41,9 millions d’exécutions radio conventionnelle et satellite
    • 8,4 milliards d’exécutions sur Internet
    • 5,3 milliards d’exécutions audiovisuelles sur Internet
    • 33?365 concerts

Faits saillants — Répartitions

Rapport de la division des relations internationales

Catharine Saxberg
Vice President – International Relations
Caterine Saxberg

La division des relations internationales a poursuivi sa lancée entamée en 2014 et a établi un nouveau record de recettes avec 62,7 millions $, surpassant ainsi son objectif par 24 %.

La faiblesse du dollar canadien y a bien sûr été pour quelque chose, mais ce qui a compté plus que tout est le fait que nous avons commencé à récolter les fruits de nos améliorations systémiques enclenchées en 2014, notamment :

  • optimisation de l’analyse des listes étrangères d’œuvres non identifiées?;
  • l’amélioration du suivi et de la résolution des requêtes provenant de l’étranger?; et
  • l’accélération du traitement des déclarations de concerts à l’étranger — tout ça sans ajout de personnel.

Nous sommes fiers de la valeur ajoutée que nous avons toujours offerte à nos membres, nous ne comptons pas nous asseoir sur nos lauriers, et nous ne cesserons de chercher des moyens d’en faire toujours plus. En 2015, nous avons travaillé en étroite collaboration avec la division des services aux membres afin de déployer de nouveaux processus qui permettent un suivi proactif des activités internationales de nos membres afin que nous puissions mieux anticiper leurs revenus provenant de l’étranger. Nous avons pris part à des rencontres avec nos membres créateurs ainsi qu’éditeurs, et nous siégeons également au comité de travail pour les compositeurs à l’écran.

La division des relations internationales poursuit également ses efforts afin de s’assurer que nous demeurons constamment à l’esprit de nos sociétés sœurs partout dans le monde en étant constamment en contact direct et personnel avec elles. Ainsi, en 2015, nous avons rencontré personnellement des représentants d’ASCAP (É.-U.), BMI (É.-U.), SESAC (É.-U.), PRSfM (R.-U.), SACEM (France), SABAM (Belgique) SIAE (Italie), APRA (Australie) et UBC (Brésil), certains à plus d’une occasion. Ces rencontres en personne donnent lieu à une excellente veille commerciale en plus d’assurer que les revenus de nos membres soient acheminés plus rapidement et efficacement à la SOCAN.

En savoir plus...

Faits saillants

  • 62,7 millions $ de recettes, 24 % de plus que l’objectif prévu
  • 1,6 million $ perçus grâce à des requêtes et des exécutions non identifiées, soit le double de l’objectif prévu
  • Processus améliorés et optimisés
  • Suivi proactif des activités de nos membres
  • Service amélioré sans ajout de personnel
  • Les revenus internationaux sont désormais la seconde plus importante source de revenus pour la SOCAN après la câblodistribution

Faits saillants — Relations internationales

Rapport du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Lisa Gaglia
Directrice, Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens
Lisa Gaglia

Panthéon des auteurs et compositeurs canadiensLe Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC) est un organisme à but non lucratif dont la SOCAN a fait l’acquisition à la fin de 2011. Le mandat du Panthéon est d’honorer et de célébrer les auteurs et compositeurs canadiens ainsi que tous ceux qui ont dévoué leur vie à notre patrimoine musical, et de sensibiliser le grand public à leurs réalisations et réussites. L’appui et l’engagement de la SOCAN envers le Panthéon lui assurent de pouvoir continuer à honorer la richesse de notre patrimoine musical exceptionnel pour les années à venir.

De 2011 à 2015, le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens a jeté les bases d’un succès durable et élaboré et déployé des activités qui l’aident à atteindre et promouvoir son mandat. En 2015, le Panthéon a bâti des initiatives-clés qui lui ont permis de redonner de la vigueur et de sensibiliser le grand public à l’organisation et ses membres intronisés :

  • Créations de comptes PACC sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) et publication d’intéressants billets de blogue sur son site Web. Ces activités font partie de la stratégie de marketing numérique exhaustive du Panthéon mise sur pied afin d’accroître et de solidifier la présence en ligne de l’organisation.
  • En février 2015, le Panthéon a repris ses activités d’intronisation en ajoutant un volet innovant à son programme d’intronisation de chansons : Covered Classics/Classiques Revisités. Il s’agit d’une collaboration entre le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens et la CBC/Radio-Canada où des artistes actuels les plus en vue sont invités à interpréter à leur manière la pièce nouvellement intronisée. La première saison de cette initiative a été couronnée d’un immense succès grâce à des réinterprétations qui mettaient en valeur des classiques du répertoire canadien, en plus de les faire connaître à une nouvelle génération d’amateurs de musique tout en donnant une excellente visibilité à certains des plus grands auteurs, compositeurs et artistes du Canada. Douze chansons — huit anglophones et quatre francophones — ont été intronisées en 2015 et honorées d’une réinterprétation par Alejandra Ribera, Nikki Yanofsky et Dan Kanter, Matthew Barber, Justin Rutledge, Jill Barber, Antoine Gratton, The Good Family, Alexandre Désilets et Royal Wood.
En savoir plus...
  • Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens a conclu un partenariat avec le Centre national de musique et le PACC aura désormais une résidence permanente au sein du Studio Bell de Calgary. Cet édifice de près de 15?000 mètres carrés mettra en vedette l’histoire de la musique canadienne grâce à des activités telles que l’incubation de talent, des spectacles, des programmes éducatifs interactifs, des expositions captivantes et une vaste collection d’instruments de musique rares et d’autres artéfacts. Ce partenariat permettra au Panthéon de promouvoir les réalisations et réussites de ses membres intronisés et de leur contribution remarquable à notre musique tout en assurant d’immortaliser leur patrimoine à travers les expositions présentées par le Centre. Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens rejoint donc le Panthéon de la musique canadienne et la collection du Canadian Country Music Hall of Fame au 5e niveau du Studio Bell, un étage entièrement consacré aux créateurs canadiens de musique et aux artistes qui ont marqué notre pays et le reste de monde. Le Studio Bell ouvrira ses portes au public à l’été 2016.

FAITS SAILLANTS DU PACC

  • Sensibilisation du public grâce à sa stratégie de marketing numérique
  • Intronisation de chansons grâce à la série Classiques Revisités
  • Domicile permanent au Centre national de musique
  • Programme national d’éducation en ligne intitulé La musique nous enseigne

Faits saillants — Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Rapport de la fondation SOCAN

Marc Ouellette
Président, Fondation SOCAN
Marc-Ouellet - President-SOCAN-Foundation

SOCAN_FoundationLa Fondation SOCAN a été créée en 1992 en tant qu’entité juridique distincte de la SOCAN afin de soutenir des événements et des projets au bénéfice des auteurs, des compositeurs et des éditeurs de musique. De plus amples informations sur ses programmes et ses activités sont disponibles sur son site Web. En 2015, la Fondation SOCAN a assuré le financement de base de dix associations nationales dont chacune propose des programmes au bénéfice des créateurs et des éditeurs canadiens de musique. Ces organisations encouragent la créativité musicale et font la promotion d’une meilleure compréhension du rôle des créateurs de musique dans la société d’aujourd’hui. À la suite du départ à la retraite de Rick McMillan, des recherches exhaustives ont été menées pour le remplacer et le choix s’est arrêté sur Charlie Wall-Andrews.

Un nouveau conseil d’administration a également été nommé. Les administrateurs suivants siègeront donc au conseil pour un mandat de trois ans : Marc Ouellette, président?; Jean-François Denis, président sortant?; Victor Davies, vice-président?; Craig Horton, secrétaire-trésorier?; John Burge, Mario Chenart, Ajene « Agile » Griffith, Martine Groulx, Ed Henderson, Safwan Javed, Neville Quinlan et Earl Rosen.

Les revenus de la Fondation SOCAN proviennent en partie du financement qu’elle reçoit de la SOCAN, lequel s’est élevé à approximativement 1,6 million $ pour l’année 2015. La Fondation SOCAN a également gagné environ 436?000 $ en revenus de placement grâce à l’investissement de son fonds de dotation et de revenus d’autres sources. Après les dépenses, la Fondation SOCAN a distribué 1,7 million $ dans le cadre de ses programmes d’aide et de ses concours.

En savoir plus...

En 2013, la Fondation SOCAN a optimisé le processus de demande de subvention en ligne et l’évaluation de celles-ci, en plus de restructurer de fond en comble le contenu et les fonctionnalités de son site Web, dont la nouvelle version a été lancée en janvier 2014. Des mises au point et de nouvelles caractéristiques ont été ajoutées pendant le reste de 2014 et au début de 2015.

Grâce à sa nouvelle équipe de direction, la Fondation SOCAN est prête à déployer de nouveaux changements positifs.

FAITS SAILLANTS

  • En 2015, la Fondation SOCAN a reçu le nombre record de 752 demandes de subventions et en a accepté 736?; près de 98 % des demandeurs ont donc reçu une bourse.
  • Des subventions totalisant plus de 190?000 $ ont été accordées directement à des auteurs et compositeurs canadiens dans le cadre de deux de ses programmes : Vitrines à l’étranger (musique populaire) et Séjours de rayonnement.
  • En 2015, la Fondation SOCAN a nommé un nouveau conseil d’administration ainsi qu’une nouvelle directrice.

Rapport de la Fondation

Rapport des opérations générales

Jeff King

Chef des opérations

Jeff King

Ailleurs dans le présent rapport annuel, on vous informera au sujet de nos succès au chapitre des licences nationales et des répartitions de redevances. Mais en plus de ces activités, nous avons connu de nombreux autres succès au chapitre des opérations en 2015.

La SOCAN poursuit le développement et le déploiement de son système BEST, ce qui permet d’importantes améliorations au chapitre de l’efficience, de l’exactitude et de la souplesse de nos processus opérationnels.

Nous avons lancé notre magasin de données opérationnelles qui permet à la SOCAN de traiter de gigantesques volumes de données, ce qui est crucial dans cette nouvelle ère de diffusion en continu où des milliards de transactions ont lieu quotidiennement.

Nous avons également procédé à la mise à jour de notre infrastructure technique afin de pouvoir payer nos membres encore plus rapidement et efficacement. Non seulement avons-nous procédé à l’acquisition de nouveaux serveurs, mais nous utilisons également de nouveaux logiciels qui nous permettent de gérer le déroulement des opérations. Ces décisions d’investissements technologiques ont permis à la SOCAN de traiter le nombre en pleine explosion d’exécutions dans l’espace numérique, tout particulièrement au chapitre de la diffusion en continu de contenus musicaux et audiovisuels.

Nous avons de plus mis en place de nouvelles technologies et de nouveaux moyens techniques afin de nous permettre d’accroître nos perceptions à l’étranger. Nous avons notamment commencé à utiliser des services de suivi des exécutions qui comparent automatiquement les informations qui nous sont soumises aux frais de licences que nous percevons et nous soumettons immédiatement des réclamations pour les exécutions manquantes. Ces activités nous ont permis de récupérer 1 million $ en redevances étrangères additionnelles.

En savoir plus...

La SOCAN a également bâti des relations d’affaires au Canada et à l’étranger nous permettant d’offrir des solutions rentables et efficientes aux ayants droit. Nous traitons désormais des données et des paiements pour plusieurs organisations à l’étranger et ces revenus additionnels nous permettent de réduire les frais d’exploitation de la SOCAN.

RAPPORT DES AFFAIRES DU QUÉBEC

Geneviève Côté
Chef des affaires du Québec
Genevieve Cote - Chief Quebec Affairs Officer

L’année 2015 fut la première année complète de notre nouvelle stratégie des affaires du Québec. Lors de son élaboration, l’objectif premier de cette stratégie était de répondre aux besoins et aux attentes spécifiques des nos membres, licenciés et partenaires d’affaires québécois.

Le poste de Chef des affaires du Québec a été créé avec un mandat clair : constamment prendre le pouls des membres créateurs et éditeurs de la province et être la voix puissante et claire de la SOCAN dans les médias et les divers forums de l’industrie tout en s’assurant que cette voix reflète adéquatement les réalités et nuances du marché québécois, principalement en raison de ses intervenants francophones. 

En 2015, l’équipe montréalaise de la SOCAN est parvenue à donner beaucoup de visibilité à notre organisation, tant auprès des acteurs de la scène locale que des divers paliers de gouvernement. Voici quelques faits saillants.

La SOCAN a officiellement ouvert ses nouveaux bureaux de Montréal en mars 2015. Nous avons quitté un bureau plutôt austère du secteur financier du centre-ville pour nous établir au cœur d’un quartier artistique, à quelques pas du siège social du Festival Juste pour Rire et de la Place des festivals. Tous, employés et membres, se sentent beaucoup plus dans leur élément dans ce nouvel environnement du boulevard Saint-Laurent. Ces nouveaux bureaux sont également un bien meilleur reflet de l’esprit et de la culture SOCAN au Québec. 

En savoir plus...

En tant que Chef des affaires du Québec, la voix de Geneviève Côté est désormais entendue lors des efforts de sensibilisation de la SOCAN auprès du gouvernement fédéral. Lorsqu’une coalition des joueurs de l’industrie canadienne de la musique s’est rendue sur la Colline Parlementaire en mai 2015 en prévision des élections fédérales de l’automne dernier, Geneviève s’est faite la porte-parole de la SOCAN auprès des fonctionnaires et députés du gouvernement. C’était une première pour notre organisation.

Puis, à l’automne 2015, le Gala des Prix SOCAN de Montréal a adopté un nouveau format plus audacieux dans le cadre du légendaire Métropolis de Montréal afin de mieux refléter notre attitude positive contemporaine. Le tapis rouge débordait de membres, de joueurs majeurs de l’écosystème musical et de près d’une trentaine de reporters, photographes et caméramans, ce qui nous a permis d’obtenir la plus intense et la plus vaste couverture médiatique que nous ayons jamais connue, offrant une vitrine sans précédent à la SOCAN ainsi qu’à la création et à l’édition musicale québécoise.

Tout au long de l’année, la division québécoise de la SOCAN a été très présente dans divers événements musicaux internationaux, incluant des événements conçus pour l’exportation vers des marchés ouverts à la musique francophone tels que VISA for music (Maroc), MaMA (Paris), FrancoFolies (La Rochelle), Nuit Boréale et The Great Escape.

C’est aussi avec beaucoup de fierté que la SOCAN a présenté un cocktail de réseautage dans le cadre du Gala de l’ADISQ. Nous avons également présenté un panel de discussion sur les façons de s’adapter aux changements du monde numérique mettant en vedette les étoiles montantes Milk & Bone et nous avons également été présents lors d’événements tels que SXSW, NxNE, le Canadian Music Week, la FrancoFête au Nouveau-Brunswick, le Gala des Trille Or, ainsi que le Contact Ontarois en francophonie ontarienne. Parmi nos autres importants projets stratégiques, on retrouve la Maison de la SOCAN à Paris. L’endroit est à la disposition de nos membres qui souhaitent développer leurs carrières en Europe. En se fondant sur le même modèle couronné de succès que sont nos Maisons de la SOCAN à Nashville et Los Angeles, la SOCAN met à la disposition de nos membres créateurs et éditeurs un appartement de 250 mètres carrés dans le très branché quartier Pigalle sud (appelé « SoPi ») lorsqu’ils se rendent à Paris pour des raisons professionnelles.

Deux mille quinze a été une année incroyablement productive et occupée pour l’équipe de la SOCAN à Montréal et c’est avec beaucoup de fierté que nous continuerons de représenter nos membres québécois et de promouvoir leurs réussites ici et partout dans le monde.

Faits saillants

  • Emménagé dans de tout nouveaux bureaux plus appropriés et rentables.
  • Lancé une nouvelle mouture du Gala de la SOCAN de Montréal.
  • Ouverture de la Maison de la SOCAN à Paris.
  • Présence accrue dans les nombreux événements de l’industrie et lors d’initiatives stratégiques de sensibilisation auprès des divers paliers de gouvernement.
Back to Top